> Espace Enseignant > Devenir enseignant
itnt.fr Mentions Légales Plan du site EC43 dans mes favoris Revenir à la page d'accueil

Etre suppléant dans l'enseignement privé



Vous êtes titulaire d'une Licence ou d'un diplôme équivalent, avec ou sans Master 1 ou/et 2, d'un diplôme d'ingénieur, etc... et souhaitez effectuer des remplacements dans les écoles primaires catholiques ou dans les établissements du second degré (Lycées et Collèges).

 


C'est le moyen d'expérimenter le métier d'enseignant au contact d'enfants et d'adolescents et de pouvoir découvrir des établissements divers :

 le 1er degré : de la Maternelle au CM2 (pour devenir Professeur des Ecoles)

ou le 2d degré  (pour devenir Professeur des Collèges et Lycées) :

    ♦  Collèges :
de la 6ème à la 3ème

    ♦ et Lycées : de la 2de à la Terminale + BTS +  classes préparatoires + Licence Professionnelle

 

Premières précisions : Quelle différence entre maître Délégué Auxiliaire dans l'enseignement privé et suppléant ? :

Le suppléant remplace pour des courtes périodes.

Le maître Délégué Auxiliaire est un maître affecté sans contrat sur des heures dont la quotité est variable. Il doit (sauf cas ci-après) posséder une licence ou un diplôme équivalent. Il bénéficie d’une délégation rectorale qui lui donne le droit d’enseigner pour une année scolaire.

Il a des droits à un réemploi que le suppléant n'a pas. Certains restent maîtres auxiliaires toute leur vie sans vouloir passer des concours de recrutement (concours d'accès à l'échelle de rémunération des certifiés, des PLP...). D'autres deviennent adjoints d'enseignement sur inspection favorable

 Sont délégués auxiliaires :
- les maîtres ayant un service insuffisant (inférieur à un mi-temps : 9 heures ou 10 h pour l’EPS ; les heures sont vacantes),
- les maîtres assurant un remplacement sur des congés de longue durée (emplois protégés pour le maître contractuel) :
- congé parental,
- congé pour élever un enfant pour moins de 8 ans,
- congé pour donner des soins à un enfant à charge, au conjoint ou à un ascendant atteint d’un handicap nécessitant la présence d’une tierce personne,
- congé de longue maladie ou de longue durée,
- congé de formation professionnelle (de longue durée),
- congé de mobilité.
 
Les contractuels bénéficiant d’une décharge de service pour exercer un mandat syndical ou assurer des actions de formation sont généralement remplacés par des délégués auxiliaires.
Cas des maîtres n’ayant pas les titres suffisants pour obtenir un contrat : Il s’agit de maîtres recrutés, il y a plusieurs années et qui n’ont pas pu bénéficier de mesures de contractualisation, mais aussi des maîtres assurant majoritairement l’enseignement d’autres disciplines que celles de leur contrat
 

  

 


Quelles démarches effectuer pour faire des remplacements ? :



Il est nécessaire de contacter directement la Direction Diocésaine de l'Enseignement Catholique du département qui vous concerne, la  Direction Diocésaine de la Haute-Loire  (site sur lequel vous vous trouvez)

   Adresse :
   La Providence - 4 Bd du Dr Chantemesse   -   CS 70504   -   43009 Le Puy en V elay  cédex

   Contacts : 

     *  Pour les Lycées Collèges

         ►Mr René COFFY :  04 71 O9 86 76  ou  06 64 98 42 49   ou 
r.coffy@ec43.org 
         ►Mme Françoise CLAUZON :  04 71 09 27 61   ou 
f.clauzon@ec43.org 


     *  Pour les Ecoles : Mme Sylvie CHANAL    04 71 09 86 71  ou 
s.chanal@ec43.org 

 

   Même si vous habitez dans un département limitrophe de la Haute-Loire  (Ardèche, Cantal, Lozère, Puy-de-Dôme et Loire), vous pouvez demander à figurer sur la liste des suppléants de la Haute-Loire 

Cependant, devant la pénurie de professeurs remplaçants, nous faisons également appel à des suppléants de la France entière pour le 2d degré (Lycées et Collèges), qui sont mobiles et disponibles. Pour les aider, nos Lycées et Collèges proposent un hébergement avec des facilités financières intéressantes.

   

 

 Les conditions requises pour s'incrire en qualité de suppléant en Haute-Loire :

 

 

Depuis quelques mois, il est possible de vous inscrire à la fois dans le 1er degré et le 2d degré. 
Deux exceptions  : la Licence de Psychologie et la Licence de Sciences de l'Education permettent d'enseigner uniquement en Ecole (pas en Lycées Collèges).

 

 

 

Les personnes ayant BAC+3 au sortir d'une Ecole privée (de commerce, d'infirmière, etc...) doivent s'assurer auprès de leur Ecole puis du Rectorat (Chancellerie : 04 73 99 32 95) que leur diplôme correspond bien à un "équivalent-Licence" (en fournir l'attestation écrite). Dans le cas contraire, les remplacements qu'ils effectueraient ne pourraient pas leur être payés...D'où la nécessité de bien se renseigner avant !

Dans la grande majorité des cas, les suppléances ne sont connues qu'à la dernière minute, mis à part les congés pour formation, ou longue durée, maladie, maternité, parental.

Il faut donc être disponible du jour au lendemain, être joignable facilement, et avoir une voiture pour se déplacer (sauf si vous êtes dans un Lycée qui vous héberge).
Le rayon d'action concerne toute la Haute-Loire mais il est possible de tenir compte de l'adresse géographique des suppléants pour éviter de les déplacer trop loin, si cela leur pose problème (responsabilités familiales, etc...)


 Le Pré-Accord Collégial et l'Accord Collégial : cliquer ICI pour avoir toute information nécessaire de la part du SAAR Auvergne (Service Accueil et Aide au Recrutement)   ou cliquez sur le site du  Secrétariat Général de l'Enseignement Catholique (SGEC) à PARIS



 

 Si vous choisissez de vous inscrire pour faire des suppléances en Lycées-Collèges :

Merci d'envoyer, par mail de préférence, à Monsieur COFFY r.coffy@ec43.org ou Mme CLAUZON  f.clauzon@ec43.org  soit par mail soit par courrier postal à la Direction Diocésaine de la Haute-Loire :

1) une lettre de motivation, adressée "à l'attention de Madame le Recteur de Clermont Ferrand"
2) un CV détaillé
3) copie de vos diplômes : Licence,  et si plus : Master 1, Master 2, diplôme d'ingénieur
4) un titre de séjour (candidats étrangers hors union européenne)
5) pour la discipline EPS joindre à la Licence STAPS, les titres requis pour justifier de l'aptitude au sauvetage aquatique et au secourisme. Voir ci-dessous la
liste des titres requis pour justifier de l'aptitude au sauvetage aquatique et au secourisme :


pour l'aptitude au sauvetage aquatique, est requis l'un des titres suivants :

— attestation de réussite aux tests d'aptitude au sauvetage aquatique organisés par le ministère de l'éducation nationale,
— diplôme d'Etat de maître nageur sauveteur
— brevet d'éducateur sportif du premier degré des activités de natation délivré par le ministère chargé de la jeunesse et des sports
— Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique le BNSSA, délivré par le ministère de l'intérieur (sécurité civile)


pour l'aptitude au secourisme, est requis l'un des titres suivants :

— unité de valeur en secourisme général et sportif délivrée par une unité de formation et de recherche en éducation physique et sportive
— brevet national de secourisme
— brevet national des premiers secours
— Le PSC1  (Prévention et Secours Civiques de niveau 1) , anciennement AFPS (Attestation de Formation aux Premiers Secours)


Sont admis les diplômes ou certificats ou attestations en secourisme reconnus de niveau au moins égal à celui de l'AFPS par le ministère de l'intérieur (sécurité civile)


Sont également admis les diplômes de sauvetage aquatique ainsi que les diplômes de secourisme général et sportifs délivrés par un Etat membre de la communauté européenne ou dans un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen.

 ______

 

LA REGLE DE BASE :

 L'embauche de tout nouveau suppléant doit faire l'objet d'un avis favorable du Rectorat de Clermont-Ferrand :   C'est l'I.P.R. ( Inspecteur Pédagogique Régional du Rectorat de Clermont Ferrand ) de la discipline d'enseignement pour laquelle vous avez votre LICENCE, qui validera ou non votre candidature ; tout suppléant étant salarié du Ministère de l'Education Nationale, c'est l'IPR qui donne un avis favorable ou non à votre candidature.



 

____

 


Rappel des conditions de recrutement d'un agent non titulaire
(article 3 du décret du 17 janvier 1986)

 



Aucun agent non titulaire ne peut être engagé :

 

1. Si, étant de nationalité française, il ne jouit de ses droits civiques


2. le cas échéant, si les mentions portées au bulletin n° 2  de son casier judiciaire sont incompatibles avec l'exercice des fonctions ; en outre les personnes de nationalité étrangère font l'objet d'une enquête de la part de l'administration destinée à s'assurer qu'elles peuvent être recrutées par elle ;

 

3. Si, il ne se trouve en position régulière au regard des obligations du nouveau service national ;

 

4. S'il ne possède les conditions d'aptitude physique requises. Les mêmes certificats médicaux que ceux exigés pour être nommé à un emploi de fonctionnaire titulaire par la réglementation en vigueur doivent être produits au moment de l'engagement. Au cas où le praticien de médecine générale a conclu à l'opportunité d'un examen complémentaire en vue de la recherche d'une des affections ouvrant droit au congé de grave maladie prévu à l'article 13, l'intéressé est soumis à l'examen d'un médecin spécialiste agréé. Les examens médicaux sont assurés par les services médicaux de l'administration ou, à défaut, pris en charge par l'administration dans les limites des tarifs de remboursement du régime général de sécurité sociale et sous réserve qu'ils ne donnent pas lieu à remboursement à d'autres titres.

 

____

 

Certaines règles sont à respecter dans le cadre de l'Enseignement catholique :

» accepter toutes suppléances que nous vous proposerons, par l'intermédiaire des chefs d'établissement à qui la décision de proposition incombe ;

» ne refuser aucune suppléance sans motif valable, sinon en informer immédiatement la Direction Diocésaine ; tout refus doit être confirmé, sans délai, ainsi que toute démission ;

» informer la Direction Diocésaine dans les plus brefs délais, en cas d'indisponibilités, courtes ou longues, par écrit, dans la mesure du possible, et bien sûr au plus tôt dès que celles-ci sont prévisibles.

» informer la Direction Diocésaine dès qu'il y a changement d'adresse, de numéro de téléphone, de mail, ou de situation familiale.

Votre engagement est valable pour l'année scolaire et renouvelable chaque année à partir de MAI et au-delà.

Nous ne vous cachons pas que l'emploi de suppléant est un emploi précaire, cela fonctionne comme de l'intérim. Si vous étiez amené(e) à changer d'orientation ou si vous trouvez un poste de suppléance dans un autre département, nous vous demandons de nous tenir au plus vite au courant de votre situation.

 

Précisions :

Ce sont les Chefs d'établissement qui prennent directement contact avec le candidat-suppléant.
Vous ne devez en aucun cas contacter vous-même directement les Chefs d'établissement sauf si la Direction Diocésaine vous y invite.

Dans la limite des postes disponibles et des possibilités de remplacement des maîtres titulaires, liés à l'emploi prioritaire des suppléants déjà mis en place, nous vous proposerons des suppléances. 

 

 

 Si vous choisissez de vous inscrire pour faire des suppléances en Ecole :

 Vous recevrez de la Direction Diocésaine un dossier comportant :
 1) Une notice de candidature, à  compléter, accompagnée de la copie de vos diplômes et de tous documents que vous jugerez utile pour compléter votre dossier (CV détaillé, compte-rendu de stage si vous avez fait une 1ère année d'IUFM, un Master 1 ou 2, le BAFA...).
 2) une lettre de motivation et d'évaluation de sa représentation du métier, que vous voudrez bien remplir et nous retourner en même temps que la notice de candidature
 3) Une "grille d'observation" : en attendant d'être appelé pour votre 1er remplacement, nous vous conseillons de prendre contact avec les établissements scolaires pour observer le fonctionnement d'une classe (en privilégiant des établissements comportant des classes multi-niveaux).
Cette grille doit vous permettre de faire un "compte-rendu de cette (ces) observation(s), et de vous positionner par rapport aux 3 E : Enseigner, Eduquer, Eveiller à l'Amour de Dieu.
 
Ultérieurement, vous serez convoqué(e) à un entretien organisé avec les Chefs d'établissement. Cet entretien aura pour but d'appriécier :

  • la motivation pour le métier,
  • l'adhésion au Projet de l'Enseignement Catholique
  • la volonté d'entrer en formation
  • la capacité à se remettre en question
  • la mobilité à l'intérieur du diocèse

Nous vous demanderons d'apporter vos grilles d'évaluation lors de cet entretien. 
 
Lorsqu'une Ecole recherche un(e) suppléant(e), vous êtes contacté(e) par la personne responsable des suppléances en Ecoles à la Direction Diocésaine de la Haute-Loire  : Mme Sylvie CHANAL (voir ci-dessus en fluo); elle vous proposera alors de téléphoner directement à l'Ecole concernée pour vous entendre avec la Directrice et le/la professeur(e) des Ecoles en arrêt, sur les modalités du remplacement.

 _____

 

 

 

Diplômes requis : vous devez être titulaire de :



en Lycée Collège :

    pour les disciplines générales : un diplôme équivalent à Bac + 3 en concordance avec la discipline d'enseignement, avec ou sans Master 1 et/ou 2, d'un Doctorat, d'un diplôme d'ingénieur, d'un D.E.A., obtenu récemment ou non.


    pour les disciplines technologiques et professionnelles :
un BTS ou Bac + 3, et / ou attester d'une expérience professionnelle, avec ou sans Master 1 et/ou 2, d'un Doctorat, d'un diplôme d'ingénieur, d'un D.E.A., obtenu récemment ou non.

 en Ecole :  une Licence minimum.



Nous invitons dès à présent nos candidats-suppléants à s'engager dans la préparation de leur Master (1 et 2) en vue de 2015 : en effet, à compter de 2015, les Masters seront obligatoires pour passer les Concours d'enseignement.

NB : il est préférable de passer un Master d'Enseignement plutôt que de Recherche.



Retour