> La Direction Diocésaine > Les orientations
itnt.fr Mentions Légales Plan du site EC43 dans mes favoris Revenir à la page d'accueil

Nouveau Statut, nouveau souffle, nouvelle chance



 Jean-Paul LAVAL, Directeur Diocésain

 

 

 
Nouveau Statut, nouveau souffle, nouvelle chance,
 
Après 20 ans d’utilisation par l’Institution, le Statut de l’Enseignement Catholique de 1992 commençait sérieusement à dater, surtout au regard des nombreuses évolutions de l’Ecole, de l’Eglise et de la Société intervenues au cours de ces deux décennies.
Il était temps de le remplacer !
 
  Un Statut totalement nouveau
Plutôt que de procéder à un toilettage approfondi de l’ancien, les Evêques de France et les Responsables nationaux de l’Institution ont fait le choix d’écrire ensemble un nouveau Statut de l’Enseignement Catholique en France.
 
Trois ans de préparation collégiale, près d’une centaine de contributeurs, de nombreux allers et retours entre la Conférence des Evêques et le Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique, plusieurs centaines d’acteurs institutionnels consultés…
 
Tout cela, pour parvenir à un texte de 385 Articles, (contre 102 pour le précèdent Statut) qui reconnait à chaque acteur la place qui lui revient au sein de l’Institution, dans une logique horizontale et participative, tout en réaffirmant sa dimension ecclésiale dans une logique verticale et institutionnelle.
 
Un texte fondamental qui affirme avec force que l’école catholique ne se définit pas par ses structures, comme le laissait penser le Statut de 1992, mais par sa proposition éducative originale et par les personnes qui l’animent.
 
Un document appelé à faire référence pour les 20 ou 25 ans qui viennent, puisqu’il va au cœur de l’école catholique en s’efforçant de définir sa mission.
 
Ce faisant, il lui permet enfin d’échapper à l’ambivalence qu’elle a longtemps cultivée entre sa participation au service public d’éducation et sa mission ecclésiale.
 
Ambivalence devenue ambiguïté paralysante pour ses acteurs, perpétuellement tiraillés entre la crainte de sombrer dans l’indifférenciation avec l’enseignement public par la perte de son lien filial avec l’Eglise ou de succomber à une dérive identitaire par la perte de son lien contractuel avec l’Etat.
 
 
Désormais, les choses sont claires !
 
 
Plus l’école catholique porte haut et fort l’originalité de sa démarche éducative, clairement référée à l’Evangile, mieux elle contribue au service public du fait de sa « proposition éducative qualifiée » - nouvelle appellation du « caractère propre » de la loi Debré de 1960 – qui offre aux familles de France un véritable choix d’éducation pour leurs enfants.
 
 
#  Un nouveau souffle
Publié le 1er Juin 2013, lors de la Convention Nationale qui a rassemblé plus de 2 000 acteurs de l’Enseignement Catholique à VINCENNES, promulgué en Haute-Loire par décret épiscopal signé de la main de Monseigneur BRINCARD le 21 Juin suivant, le Statut de l’Enseignement Catholique en France a vocation à donner un souffle nouveau à tous les établissements scolaires qui s’en réclament.
Parce qu’il donne à chaque acteur sa juste place au sein de l’établissement et de l’Institution, il lui consacre une série d’articles pour affirmer ses droits et ses obligations, sa mission ou sa fonction, sa charge et sa dignité.
 
Evêque, Directeur Diocésain, Tutelles, Chefs d’Etablissement, Adjoints et Animateurs en Pastorale Scolaire, Prêtres, Enseignants et Formateurs, Personnels d’éducation, d’administration et de service, Elèves et Etudiants, Parents, Gestionnaires, Propriétaires immobiliers… tous et chacun peuvent puiser une énergie nouvelle et une motivation renforcée dans la définition que le Statut donne de l’école catholique :
« - une école attachée à la dignité de la personne,
 - une école particulièrement attentive aux pauvres et aux faibles
 - une école au service du projet de Dieu
 - une école qui fait grandir dans la vérité de l’amour. »
 
Pour autant, la liberté de chaque acteur reste entière de répondre ou non à cette proposition d’une école qui vise à « humaniser toujours plus la famille des hommes et son histoire ! »
 
 

 

# Une nouvelle chance
Parce qu’il apporte un souffle nouveau à l’école catholique des années 2020, le Statut de 2013 constitue une nouvelle chance :
- pour l’Institution elle-même, qui parvient à mieux concilier la riche diversité des situations locales ou diocésaines avec la recherche d’une vraie unité, fondée sur l’unique souci du bien commun,
- pour les établissements scolaires et tous ceux qui les animent, enseignants et non enseignants, salariés et bénévoles, au service des élèves et de leur formation,
- pour les jeunes enfin, qu’ils accueillent et auxquels ils proposent un projet éducatif original et qualifié, tout en respectant leur liberté de cheminement.
 
Le Statut de 2013 n’est pas un catalogue de prescriptions impérieuses à respecter, mais plutôt un texte à découvrir et à approfondir.
C’est un  guide du « bien vivre ensemble » au sein de l’école catholique, un guide du « bien servir » la jeunesse de notre pays et son avenir.
 
 
A nous, acteurs de l’Institution, de nous en emparer, de nous l’approprier, de le mettre progressivement en pratique dans notre quotidien et de le faire partager largement autour de nous, afin de faire découvrir l’école catholique et sa « proposition éducative qualifiée » à celles et ceux qui ne les connaissent pas encore.
 
Jean-Paul LAVAL

Retour